La « Dulle Griet » de Pieter Brueghel

Artacadémie

07 56 78 00 19

La « Dulle Griet » de Pieter Brueghel

octobre 7, 2018 Blog 0

l´Ancien débloque ses secrets aux restaurateurs.

Après un an et demi de restauration le tableau de Pieter Brueghel l´Ancien « Dulle Griet » a acquis la nouvelle date de création, des nouveaux détails, des couleurs et de la profondeur . Les experts ont enlevé les couches des remplissages et de la peinture vernissé jaunie par le temps. Et maintenant à partir du 2 octobre 2018 le panneau connu dans le monde entier est présenté au public dans toute sa splendeur à l´exposition exceptionnelle à Vienne.La rétrospective est consacréé  à l’anniversaire de 450 ans de la mort de l´auteur. Les étudiants des l´atelier peinture Paris sont toujours au courant des événements artistiques. En même temps la restauration du tableau a produits des nouvelles questions.

L´héroïne principale du tableau de Pieter Brueghel l´Ancien est un personnage folklorique incarnant l´avidité et l’agressivité ,dans un accès de démence elle attaque l’enfer une épée dans les mains. Le peintre a représenté une folle courante, les yeux globuleux , la bouche ouverte, elle porte l’armure et une casque. Pour apprendre plus de détails faites un stage peinture Paris.

Pieter Brueghel l´Ancien « Dulle Griet »

« Dulle Griet »

Pieter Brueghel l´Ancien

1563, 117.4 * 162 cm

La « Dulle Griet » a été envoyé à l’Institut Royal du Patrimoine Culturel  à Bruxelles en janvier 2017, le tableau y a passé 18 mois. A la suite d´une étude multidisciplinaire les experts ont découvert que l’auteur n´avait pas écrit le nom du tableau « Dulle » ( c´est à dire affolée) sur le panneau, ce nom a été gratté plus tard, peut être par hasard. Pendant cette étude on a corrigé aussi la date de la création du panneau, les chiffres « 1563 » ont été trouvées après l´élimination de quelques couches de peintures avec lesquelles le panneau avait été repeint. Avant on considérait que le tableau a été peint en 1561. Faite une étude approfondie de l´histoire du panneau à l´atelier de peinture Paris.

Le personnage principal du tableau de Pieter Brueghel l´Ancien « Dulle Griet »

L’ouverture du tableau a provoqué une rafale des débats sur la ville ou le peintre a réalisé cette scène d´enfer , la question est si c´était à Antwerpen ou à Bruxelles. Pieter Brueghel l´Anciena épousé Maiken Koke en août 1563, il est très probablemment que c´était à Bruxelles, mais on ne sait pas quand l´artiste y était venu.L´origine du panneau ne donne aucun indice non plus, le peintre employait des planches analogiques avant et après la création de ce tableau, et on ne sait pas où il les achetait. Nous ne savons non plus combien de temps il consacrait à la création de chaque tableau et au stage dessin. On se demande si « Dulle Griet »,  a été terminé déjà à Bruxelles quatre ou cinq mois avant la fin de l’année ou bien le peintre a terminé le tableau encore à Antwerpen, avant son voyage. Le peintre a pu aussi apporter le travail inachevé dans sa nouvelle maison. Nous n’avons pas de réponses à ces questions.

L´étude des méthodes de la représentation de l´auteur a donné des résultats, analogiques aux autres travaux du peintre.Le peintre a étalé un mélange de la craie, du plomb blanc et évidemment de l’huile sur un fond de la craie blanche. Malgré la complexité de la structure et l´ampleur de la représentation, l’auteur n´a diversifié la composition initiale que dans quelques endroits. L’emploi des couleurs est aussi traditionnel: après avoir peint le fond, le peintre a laissé de la place pour les motifs et les détails. Le peintre savait certainement que les couleur conserveraient leur brillance initiale, s´il dessinait les figures sur un fond blanc, non coloré. Les couches de peintures sont extrêmement fines, pas plus de deux couches sur un point. Le programme d’étude des plusieurs école de dessin inclut l´apprentissage de l’histoire de la création du panneau et des techniques employés par l´auteur.

Auparavant le panneau a été connu grâce à son paysage sombre et bizarre aux ciel rouge pourpre et les touches du brun. Maintenant il est apparu que deux teints de la planche- le bleu ( le safre et l’azurite) et le vert ont perdu leur intensité, ce qui a changé l’image générale. Par exemple la robe de Griet, on l’appelle aussi « folle Meg » ,et le drapeauen haut à droite étaient du bleu foncé à l´origine.Ces objets ont été fait en safre qui coûtait moins que l´azurite très cher.Le pigment azurite (vert pétrole brillant ) sur le ciel et sur le toit de l´enfer s´est assombris aussi. Les grenouilles vertes, les feuilles en haut à gauche, et la figure en bas à droite ont acquis un teint brun.

Que disent nos clients de nous? C’est si beau ici, j’arrête de respirer, les sons sont au minimum, pour ne pas gêner. Nous avons un très bel intérieur dans le studio. Par conséquent, dessiner dans notre studio est un plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *