“Qui a posé pour le tableau de Courbet L`Origine du Monde?”

Artacadémie

07 56 78 00 19

“Qui a posé pour le tableau de Courbet L`Origine du Monde?”

octobre 5, 2018 Blog 0
cours-du-soir

Éventuellement pendant vos cours artistiques vous allez avoir beaucoup de questions sur l`art.

Par exemple les questions dit énigmes, telles comme “Qui a posé pour le tableau de Courbet L`O rigine du Monde?”. L’identité du modèle est relevé à 99%.   

La lettre d’Alexandre Dumas-fils a permis de résoudre l’un des plus grands mystères dans l’histoire de beaux arts paris. Grâce à ce message a été identifié le modèle qui a posé au peintre pour son tableau scandaleux L’Origine du Monde. Des experts « à 99% sûrs » que l’artiste a dessiné la ballerine parisienne Constance Kenya.

beaux arts paris cours du soir

James Abbott McNeill Whistler, Symphonie en blanc n°1. Fille en blanc. Portrait de Joanna Hiffernan (1862). National Gallery of Art, Washington

Aux cours beaux arts Paris vous allez sûrement apprendre les informations sur le célèbre tableau de Courbet.

Gustave Courbet a créé l`Origine du monde en 1866 par commande du diplomate turc et collectionneur Khalil-Bey qui collectionnait le dessin atelier érotique. Pendant des décennies les critiques étaient convaincus que la demi-nue torse et les cuisses ont ete copie de la  maîtresse du peintre, modèle irlandaise Johanna (Jo) Hiffernan. Elle a également posé pour d’autres œuvres de Courbet, notamment pour La Belle Irlandaise et Femme Nue et Dormant (ce dernier a également commandé Khalil-Bey). En même temps Joe entretenait une relation amoureuse avec un ami et collègue d’un peintre français, l’Américain James Whistler.

Cependant la théorie de la personnalité du modèle a été remise en question, principalement à cause des cheveux foncés dont la couleur ne correspondait pas aux boucles rougeoyantes de Hiffernan.

 

beaux arts paris

Belle Irlandaise. Portrait de Joe

Maintenant les preuves trouvées dans la correspondance entre les écrivains français Alexandre Dumas- le fils, l’auteur des Trois Mousquetaires, et George Sand, signalent directement l’ex-danseuse de l’Opéra de Paris. Constance Kenyo était la maîtresse de l’émissaire ottoman Khalil Sherif Pacha (autrement Khalil-Bey) juste cette époque-là – au moment ou la toile a été écrite – l’été 1866.

L’historien français Claude Schopp etant a la recherche d`information pour son livre a découvert un lien avec Kenyo en parcourant cours du soir et des copies des lettres de Dumas. En particulier une phrase l`a intrigué: « Il n’était pas nécessaire de décrire de faire voir la plus délicate et la plus forte [interview} de mademoiselle Kenyou de l’Opéra. » Et seulement cours artistique lorsque l’historien a vérifié l’original du manuscrit, il a réalisé qu’une erreur s’était produite dans sa transcription. Le mot « interview » était en fait « intérieur », c’est-à-dire que l’écrivain voulait dire la « partie intérieure » de la danseuse.

L`Origine du Monde Gustave Courbet

Schopp a partagé sa découverte avec la responsable du Département de gravure de la Bibliothèque nationale de France, Sylvie Aubin qui a reconnu que le modèle était Constance Kenyo. La ballerine à l’époque avait alors 34 ans et après avoir quitté Opera elle s’est battue à l’attention de Khalil Bey avec la célèbre courtisane Marie-Anne De Turbé (ou, comme on l’appelait, Jeanne de Turbé). Jeanne de Turbé a tenu à paris dessin un salon populaire, et après le mariage elle est devenue la comtesse de Louanne. Certains ont pensé que c’était elle qui avait posé pour l’Origine du Monde. Mais Aubin dit que la description des «beaux sourcils noirs» de Kenyo correspondent plus aux cheveux au tableau.

Aubena pense que le secret de la personnalité du modèle était connu à un cercle déterminé des initiés, mais au fil du temps ce secret a été oublié – Kenyo est devenue une dame respectable, connue pour sa charité.

Malgré un siècle et demi passé, le tableau de beaux arts paris cours du soir Gustave Courbet est toujours considéré comme provocation et continue à faire passer des scandales. Le plus gros d’entre eux a mené à un long procès pendant plusieurs années: la poursuite a été déposée contre l’enseignant Frédérick Durand, dont le compte Facebook a été désactivé pour avoir publié l’image de ce tableau scandaleux.

Chers lecteurs, ne jugez pas nos articles trop sévèrement. Nous essayons de vous donner seulement des informations vraiment utiles. Nous révélons profondément le sujet de l’article et essayons de révéler toutes les nuances le plus largement possible. Les rédacteurs professionnels travaillent pour nous, mais le directeur du cours écrit également des articles personnellement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *